Tout sur l’épilation définitive!

Pas besoin d’attendre les beaux jours et le retour des gambettes à l’air libre pour pester contre une pilosité non désirée.

La science évoluant (heureusement pour nous), nos amis les chercheurs (surtout ceux qui s’intéressent à l’esthétique) ont mis au point des techniques dites définitives (ou plutôt semi-définitives car le définitif n’existe pas, disons-le clairement).

A ce jour, il en existe 3 (mon récit repose sur mon expérience, mes recherches mais aussi une interprétation personnelle pour vous expliquer les techniques de la manière la plus simple possible):

Électrolyse:

Pour faire simple, le médecin introduit un filament à la base du poil, un faible courant y alors envoyé, ce qui provoque une réaction chimique qui produit de la soude (oui, vous avez bien entendu, on parle bien du produit ménager, mais pas d’inquiétude, il n’y pas de quoi faire sauter une salle de bain) et détruit le follicule pileux. Ça fonctionne mais c’est douloureux (essayez de toucher de la soude pour voir…non je plaisante, ne le faites surtout pas, c’est corrosif). Vous lirez sur certains sites que ça dépend de votre sensibilité, mais pour avoir essayé un appareil maison qui envoie des petits courants, je peux vous dire que ça PIQUE!!!!

electrolyse

Au passage, on oublie les appareils « maison » qui fonctionne avec des patchs (Babyliss en a fait un à une époque). Le fil doit cibler les follicules pileux un à un, donc envoyer de l’électricité à travers un patch servira juste à vous faire mal et à vous décevoir à mon avis (du moins d’après mon expérience)

Lumière pulsée:

Elle fonctionne par photothermolyse (photo pour lumière, thermo pour chaleur et lyse pour dissolution). En clair, (littéralement) on produit de la lumière qui va chauffer le poil et le dissoudre. Pour être plus précise, c’est la mélanine (ce qui donne la couleur au poil mais aussi à la peau quand elle bronze) qui est la cible de cette lumière. Cette méthode est moins spécifique que la méthode au laser car il faut une lumière avec une caractéristique bien spécifique (la longueur d’onde ou pour faire simple ce qui définit la couleur du faisceau; la lumière rouge n’a pas la même longueur d’onde que la lumière verte par exemple… vous visualisez l’arc-en-ciel?). En effet, la mélanine va interagir avec une longueur d’onde particulière pour être détruite. Comme la lumière pulsée va envoyer plusieurs types de longueurs d’onde (dont celle nécessaire pour détruire le poil), la part efficace est moins importante. De plus, si on découpe cette lumière en plusieurs petits faisceaux, on se rend compte qu’ils ne vont pas tous dans la même direction. Elle cible donc moins bien le poil.

Lumière pulsée

Ce type de méthode sert à beaucoup de choses contrairement au laser (on parle notamment de la photorejuvénation, en gros rajeunir par la lumière, mais je n’ai pas d’info à ce sujet). Elle est aussi très commercialisée en institut car moins onéreuse et dans les magasins (appareils utilisables à domicile) car moins dangereuse que le laser qui nécessite absolument un professionnel

Le laser:

Laser

Même principe que la lumière pulsée sauf qu’il est plus spécifique car il génère une lumière avec une longueur d’onde (ou une couleur si vous préférez) bien précise et qui va dans une direction unique. Il délivre donc une énergie plus « efficace » et permet de se concentrer sur un point précis, même très petit. C’est une méthode très efficace qui existe depuis plus de 20 ans et pour laquelle les scientifiques ont du recul (efficacité, effets secondaires). Mais il y a plusieurs choses à savoir avant de se lancer (pour la plupart valables aussi pour la lumière pulsée mais je vous recommande vivement de préférer le laser):

  • Pour que la méthode soit efficace, il faut que le poil soit en période de croissance (phase anagène). C’est uniquement là qu’il va réagir à l’effet du laser car ce dernier va pouvoir atteindre la structure nourricière du poil (pour faire simple, traiter un poil en phase anagène c’est comme traiter des mauvaises herbes à la racine). En dehors de cette phase, le poil n’est plus attaché à sa structure nourricière (voir schéma ci-dessous). Or, tous les poils n’entrent pas dans cette phase en même temps (regardez vos cheveux, ils poussent et tombent mais pas tous en même temps, Dieu merci). Il faut donc plusieurs séances pour arriver à un résultat satisfaisant, car chaque séance va venir à bout d’une partie de la pilosité uniquement. Compter entre 5 et 10 séances selon votre profil (voir points suivants)
  • Je vous ai expliqué que la cible était la mélanine (pour les lasers les plus courants en tout cas, dits Alexandrite). Celle-ci « surchauffe » sous l’effet du laser, ce qui cause la destruction du poil. Donc, plus ça chauffe plus on a de chance de détruire le poil définitivement. Ce son les poils foncés qui sont les plus réactifs car ils absorbent davantage d’énergie (pour une fois un bon point pour les brunes). En d’autres termes, les poils blondes, roux ou blancs ne font partie de la cible
  • Mais je vous ai aussi dit que pour que cela fonctionne bien, il faut que l’action soit spécifique et donc ciblée, car on traite les poils un à un. Or, si vous avez la peau foncée, ça marchera moins bien car il y aura en quelque sorte dissipation de l’énergie (votre peau est plus foncée car riche en mélanine, le poil n’est donc pas seul à absorber l’énergie). Pire encore, dans la mesure où le laser « classique » ne fait pas la différence entre la mélanine de votre peau et celle des follicules pileux, résultat c’est votre peau qui va surchauffer…et brûler (ou se décolorer…avouez que dans les deux cas, ça ne vous intéresse pas). Du coup il faudra un laser spécial au doux nom de Nd:Yag (et non ce n’est pas un rite bouddhiste). Paradoxalement, la longueur d’onde de ce type de laser est peu absorbée par la mélanine mais pénètre profondément et cible bien le follicule pileux. Avec les autres lasers (Alexandrite), les sujets les plus réceptifs sont ceux à la peau claire et cheveux très foncés car le contraste est important entre les peau et le poil  (5 ou 6 séances maximum suffisent)
  • Dans le même esprit, si le laser est appliqué sur une peau bronzée, elle brûle; Il faut donc attendre au minimum trois semaines avant et après une exposition au soleil pour faire une séance d’épilation au laser, l’idéal étant quand-même de ne pas s’exposer du tout pendant toute la durée du traitement. C’est d’ailleurs pour cela que pour l’épilation du visage, on procède généralement en hiver (à moins que vous vouliez sortir le visage couvert… libre à vous)
  • En parlant de visage justement, évitez de demander à faire épiler le duvet. En effet, la réaction de ce dernier est assez difficile à prévoir. D’abord il est tellement fin (donc moins de mélanine) qu’il faut au moins 10 séances pour commencer à en venir à bout. Mais le pire c’est qu’il y a un risque de « repousse paradoxale« , c’est à dire que le poil tombe mais finit par repousser un jour par miracle… soit beaucoup plus épais et plus foncé (la belle affaire!) soit décoloré (qui dit décoloré dit pas de mélanine donc impossible de le détruire). Donc à moins que vous ayez un réel problème de pilosité excessive sur le visage, astreignez-vous aux bandes de cire froide ou au fil
  • Ca tombe bien que je parle de problème. Pour celles qui veulent avoir recours au laser suite à un problème hormonal qui fait exploser la pilosité, sachez que le laser tue le poil existant mais n’agit pas sur la cause qui fait augmenter la pilosité. Donc si vous ne voulez pas faire vingt séances pour vous rendre compte que ça repousse encore et toujours, faites un tour chez le dermatologue ou mieux encore chez l’endocrinologue pour trouver une solution à votre problème de santé avant de penser à l’esthétique. De la même manière, on évitera de faire faire des séances à des adolescentes car les hormones ne sont pas encore équilibrées (à partir de 20 ans, c’est bien). La question de la femme enceinte ne se pose même pas; vous vous doutez bien qu’il n’y a pas d’étude réalisée sur des femmes enceintes… et puis si vous avez attendu jusque là, vous pouvez encore attendre 9 petits mois
  • On a dit un peu plus haut que le poil devait être en phase de croissance et plus cette croissance est active, plus le laser est efficace. Or, la cire (ou toute autre méthode d’arrachage) ralentit ce processus car le poil doit se reconstruire de zéro. Donc, interdiction d’arracher le poil pendant toute la durée des 6 séances. Vous l’aurez compris, il faut repasser par la case rasoir, ce qui est assez lourd comme décision lorsqu’on a passé des années à avoir la peau toute douce. Mais dites-vous que c’est pour la bonne cause. On vous demandera en général de vous raser entre 4 jours et une semaine avant

Rasoir

En pratique, comment ça se passe? Et quelles précautions prendre?

  • A la première séances, vous faites le point avec un médecin (évitez donc les centres qui vous proposent un point avec une laseriste ou esthéticienne ou pire directement l’épilation). Il définira votre phototype (en fonction de la couleur de votre peau et celle de vos cheveux ainsi que votre facilité ou vos difficultés à bronzer). Ca détermine le type de laser à utiliser et le nombre de séances. Il fera aussi le point sur la sensibilité de votre peau, notamment en faisant un test sur une toute petite zone
  • A la séance suivante, si vous avez bien réagi au test, vous commencez la torture à proprement parler. Le lasersite traite les follicules pileux un à un, donc c’est long. Comptez 1h30 pour les demi  jambes par exemple ou 2h30 à 3h pour les jambes entières

epilation-laser

  • Vous enchaînez ainsi les séances à raison de 6 à 7 semaines entre deux séances, le temps que les poils non détruits repoussent (bah oui, le taux de réussite n’est pas de 100%). N’essayez pas de rapprocher les séances, d’abord la peau est sensibilisée et il faut au moins trois semaines de répit, mais en plus les poils n’auront pas repoussé (vraiment!)
  • A la question: « Est-ce que ça fait mal? », la réponse est « OUIIIII ». C’est normal, on surchauffe le poil (donc on applique une forte quantité de chaleur sur une toute petite surface). Dans les faits, ça fait comme des petits coups d’élastique. Et vous l’aurez compris, plus le poil est épais, plus il absorbe d’énergie et plus ça fait mal (zones sensibles, préparez-vous!). Mais bon, on ne se tord pas de douleur non plus, ça ne dure pas longtemps et autant certaines zones vous donneront envie de sursauter autant d’autres passeront quasiment inaperçues… et ma mère m’a toujours dit « Il faut souffrir pour être belle ». Pas la peine d’acheter une crème anesthésiante, ça ne sera pas suffisamment efficace et ce n’est pas pratique à appliquer sur toutes les jambes
  • Dernier point mais non des moindres, vous devez absolument porter des lunettes spéciales pendant la séances pour protéger vos yeux. Ce ne sont pas des lunettes ultra glamour mais je ne pense que vous ayez prévu de séduire votre esthéticienne (surtout pendant une épilation!)

Lunettes laser

Et le résultat? Génial!

70 à 80% des poils sont détruits (selon les zones, parfois beaucoup plus), ceux qui restent repoussent lentement et sont beaucoup plus fins. Un petit coup de pince à épiler ou d’épilateur électrique suffira à faire la peau aux récalcitrants en 30 secondes à peine. Les zones les plus rebelles seront souvent les genoux et le maillot.

Ca dure vraiment?

Je vous ai dit que c’était plutôt semi-définitif. Au bout de 2 ans en moyenne, certains poils commencent à repousser (très peu), mais pas tous en même temps. Il est donc d’usage de faire une petite retouche tous les 18 à 24 mois et cette fois une seule séance suffira.

Conclusion, choisissez bien le centre où vous allez le faire, ne le faite pas avant un départ en vacances et faites en sorte d’être sure de votre engagement car cela demande du temps et de l’argent (et une pointe de souffrance en plus). Mais au final ça vaut vraiment la peine.

14 réflexions sur “Tout sur l’épilation définitive!

  1. Article intéressant, je pense de plus en plus à me lancer dans l’épilation laser mais c’est surtout le budget qui me freine …
    Sans indiscrétion, quel(s) partie(s) du corps as-tu passée(s) au laser et combien cela t’as t-il couté ?

    Merci 🙂

    Aimé par 1 personne

    • J’ai fait les jambes entieres, le maillot et les aisselles. C’etait en 2011. A l’epoque, j’etais passee par Groupon pour maillot aisselles et demi jambes pour 250 euro les 6 seances et j’ai completé sur place pour les cuisses. Le tout m’a coûté environ 1200 euro, payés en 6 fois (sur 9 mois environ). C’est un sacré budget mais je ne le regrette absolument pas 🙂

      J'aime

    • Oui c’est une bonne alternative. La seule différence est qu’on a besoin de faire des retouches plus réguliers et qu’il faut à chaque fois poser la lampe flash petite zone par petite zone, donc chaque séance est longue. Mais c’est vraiment pas mal comme solution, surtout si on choisit un appareil efficace comme Philips. C’est ce que tu as?

      J'aime

  2. « Pas la peine d’acheter une crème anesthésiante, ça ne sera pas suffisamment efficace et ce n’est pas pratique à appliquer sur toutes les jambes » –> Pour ma part, le médecin avait prescrit l’application d’une crème anesthésiante ( Emla ) 2 heures avant chaque séance d’épilation laser du maillot et des aisselles. C’était tellement efficace que je ne sentais quasi rien !

    Aimé par 1 personne

    • Moi ça n’a as du tout marché pour moi et pourtant je n’en avais mis que sur le maillot (pareil EMLA). Mais je suis ravie de voir que ça marche pour certaines personnes. Merci pour ton avis qui va en aider d’autres 👍🏻

      J'aime

  3. Je tombe sur ton article via le dossier Hellocoton, j’arrive au bout d’une épilation laser et il y a des choses différentes : d’abord, l’épilation des demi-jambes est bien moins longue que ce que tu décris (35 minutes environ chez moi, mes amies qui l’ont fait sont dans les mêmes durées, 35-45 minutes) ; ensuite, j’ai également un avis très favorable sur la crème anesthésiante qui, pour ma part, me permet d’avoir une épilation presque indolore.

    Elle n’est pas très efficace (et pas vraiment utile) sur les aisselles car la peau y est un peu humide et difficile à couvrir (car les aisselles sont creuses). Mais les aisselles, ça dure moins de 2 minutes par côté donc on survit ^^ En revanche, c’est très efficace ailleurs. La seule condition pour que ça marche, c’est que la crème doit bien « chauffer ». Si tu te contentes de mettre la crème toute seule il ne se passera rien. Il faut bien « cellophaner » la zone (et j’ai constaté qu’en serrant un peu sans faire de garrot évidemment, ça maximisait l’efficacité de la crème).

    Là j’arrive au bout de mes séances (7 séances) et il doit me rester quelque chose comme 3 poils ! C’est vraiment le côté pratique qui m’a convaincue : ne plus avoir à penser à son épilation, à calculer quand va tomber la phase de repousse (surtout quand on part en vacances !), etc.

    Aimé par 1 personne

    • Merci pour ton commentaire très intéressant. Je vois que Les choses ont beaucoup évolué depuis l’époque où moi je l’ai faite et tant mieux d’ailleurs. Pour ce qui est de la crème, moi ça n’a vraiment pas marché et pourtant j’ai bien suivi le protocole que tu décris (bon je n’ai pas tenté sur Les aisselles car je voyais mal comment j’allais réussir à bien cellophaner). Je sais pas mon mari qui travaille aux urgences qu’il y a pas mal de gens Chez qui ça ne fonctionne pas; c’est que je dois faire partie de ceux-là. Mais je sui contente de voir qu’il y a des personnes Chez qui ça marche et ton commentaire servira à d’autres personnes du coup.
      Enfin pour l’efficacité et le côté pratique, je ne te Le fais pas dire. J’en parlais justement hier avec une amie et je lui disais que ça m’avait coûté cher mais que c’était un excellent investissement. 6 ans plus tard, je suis toujours aussi satisfaite et je suis ravie de ne pas avoir à me soucier de l’état de mes jambes ou des autres parties quand je veux aller à la piscine Ou quand je pars en vacances (je garde juste un pince à épiler pour les deux ou trois poils qui ont décidé de faire de la résistance et sont passés entre Les mailles du filet)
      Xoxo
      Manel

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s