Le service beauté reprend

beauty_and_beauty

Coup de mou, grosse fatigue, vague de stress ou planning qui déborde… Qui n’a jamais vécu ça?

Vous allez me dire : »c’est mon lot au quotidien »… et vous avez raison! Car la plupart du temps, la vie est faite ainsi et on fait avec.

Mais il arrive parfois qu’un élément particulier vous submerge et prenne le dessus… Ca chamboule un peu tout dans votre organisation.

« Mais ou veut-elle en venir? »… Tout simplement au fait que vous avez dû remarquer mon absence ces derniers temps (« Oh la prétentieuse! Elle croit qu’on ne vit que pour elle ou quoi? »), le dernier article remontant à… je n’ose même pas l’écrire tellement j’ai honte!

Alors avant de reprendre mon activité habituelle, je me suis dit que je me devais de vous parler de mon absence virtuelle, si banale la raison soit-elle, au même titre que je l’ai expliqué à toutes les amies qui n’ont pas cessé de me demander pourquoi j’avais abandonné le blog.

Alors, premier point, non je n’ai pas abandonné le blog et ce n’est pas prévu. Si je me suis un jour lancée dans cette aventure, ce n’est certainement pas pour m’arrêter à peine un an et quelques après. Il y aura des absences, des coups de mou, comme celui qui vient de passer. Mais pour l’instant, l’arrêt n’est pas au programme.

« Mais qu’est-ce qui s’est passé alors? »… Rien du tout, du moins rien d’alarmant et quand j’y repense, peut-être rien qui justifie vraiment cette absence (du moins aux yeux de certaines d’entre vous, qui je l’espère, me comprendront au final). Tout simplement un break de décembre pas très reposant, après plusieurs mois épuisants au boulot (durant lesquelles, j’ai quand-même été fidèle au poste Beauty & Beauty) et le boulot qui a repris de plus belle en janvier (et comme dirait la pub SFR « Et c’est pas fini »).

Donc, grosse fatigue, débordements, manque de sommeil la nuit et paradoxalement les yeux qui se ferment d’eux-mêmes dans le métro (certainement pas pour un sommeil réparateur). Et puis, un week-end, je décide de faire le grand tri, le week-end suivant je décide d’en faire un autre, l’air de dire que le précédent ne m’a pas plu (j’avoue, je suis fatiguée, mais je l’ai quand-même un peu cherché, non?)

Vous allez me dire « Oui mais c’est mon lot au quotidien et je ne lâche pas tout pour autant » ou alors « Moi, je suis maman et je ne peux pas me permettre de faire un break et mettre mes enfants de côté ». Exactement!

On ne peut pas toujours lâcher, au même titre que je n’ai pas pu lâcher mon travail, même si le blog est une réelle passion et que ça me fait énormément plaisir de vous parler et de répondre à vos questions mais à un certain moment, l’être humain revient aux basiques, comme décrit dans la pyramide de Maslow.

pyramide_maslow

Résultat, en ce qui me concerne: plus de blogging, beaucoup moins de sport (voire pas du tout depuis trois semaines). Vous savez, ces moments ou vous ne faites plus grand chose niveau beauté? Eh bien je suis passée par un de ces (loooongs) moments. Déjà que je ne me maquille pas beaucoup au quotidien, mais là malgré ma tête de déterrée (si, si, je vous assure, encore aujourd’hui, je ne suis pas sure que je sois présentable), je ne prenais même plus le temps d’appliquer ce petit brin d’anticerne pour cacher la misère… comme pour dire au monde « Si si, je te jure que je suis fatiguée ». Je lisais beaucoup moins de magazines beauté (je suis en retard de deux numéros InStyle, le drame!), j’allais beaucoup moins sur les différents sites et blogs que je consulte habituellement, un peu comme si j’avais honte et je faisais l’autruche 🙂

Ce qui est marrant, c’est qu’il y a une chose que je n’ai pas mise de côté : mes sourcils ! Eh oui, coup de mou, coup de fatigue, coup de tout ce que vous voulez, pas question de les laisser broussailleux. Après tout, ça ne prend qu’une minute deux fois par semaine (ou même une seule fois) pour entretenir les sourcils. Je vous ai suffisamment répété que c’est l’élément clef de la structure du visage et que lorsqu’on a des sourcils bien dessinés, on peut même se passer de maquillage des yeux certains jours (si on veut paraître naturelle et sous réserve de ne pas avoir des yeux de panda ou de vilaines poches sous les yeux, comme moi aujourd’hui).

Autre point, février et mars ont été riches en va-et-vient familial, j’ai donc profité des ces rares moments pour chouchouter un peu mes proches et mon adorable nièce (qui n’a même pas un an et qui va déjà un peu partout, y compris sur mon dos ou mon ventre quand je suis allongée 🙂 )

Pour ajouter un élément à ma défense, je tiens à préciser que, depuis quelques mois, la technique ne m’aide pas. Dès que je connecte mon ordinateur à ma box, tout saute et je suis obligée de tout redémarrer un million de fois avant de pouvoir écrire ne serait-ce que deux lignes sur le blog (Bbox, si vous passez par là, je ne suis pas folle et je commence sérieusement à songer à changer d’opérateur). Au moment même où je vous écris, ce problème m’est arrivé deux fois et j’ai dû me résoudre à finir mon article sur Word vu que le web m’a lâchée. Et je m’y suis remise deux semaines plus tard une fois que le problème a été réparé (semble avoir été réparé? On ne sait jamais avec ces opérateurs).

Bon j’arrête de me justifier, car ça ne sert à rien au final et ça ne vous apporte probablement rien du tout.

Je voudrais vous dire que dans les faits je n’ai pas chômé et j’ai fait/testé pas mal de choses que je vais pouvoir partager avec vous très prochainement : deux épilateurs différents, une palette de contouring et une Beauty Party co-organisée avec une amie qui a mis la barre très haut et lors de laquelle, nous avons fait intervenir deux prestataires (manucure, coiffure) pour faire plaisir aux convives… en plus de mes services de maquillage (oui oui). Si vous me suivez sur Instagram, vous avez certainement vu un aperçu de ce qui nous a régalées ce jour là (notamment mon fameux cheesecake, les succulentes fleurs salées d’une future blogueuse Nedjoua et les douceurs orientales d’El Yassamine). A ça s’ajoute un shampooing sec que je trouve génial (je ne suis pas fan de ces produits en général, mais là, il a deux atouts clefs et je vous en parlerai très très vite).

Dernier point avant de clôturer cet article déjà un peu trop long pour la teneur de son contenu, je tiens à vous remercier de votre fidélité. Bien que faisant l’autruche, j’ai quand-même jeté un coup d’œil aux statistiques du blog et vous avez été près de 800 à venir faire un tour au mois de février alors qu’il n’y avait rien de nouveau à lire et j’ai été agréablement surprise de voir que la communauté a quand-même grandi alors que je pensais qu’elle allait fondre comme neige au soleil. Aujourd’hui, vous êtes presque 14000 à me suivre entre les abonnées au blog et les abonnées à ma page Facebook. Alors un grand merci pour votre fidélité.

J’imagine que vous aussi vous avez des petites anecdotes de coup de mou. N’hésitez pas à les partager avec nous, surtout la façon dont vous gérez ça habituellement.

Je vous dis à très vite pour d’autres récits (beauté de préférence).

Beautifully vôtre,

Beauty-and-Beauty

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s