10 gestes qui abîment nos cheveux

cheveux abimes

Quand il s’agit de nos chères petites (ou grandes) crinières, nous avons toutes nos habitudes: huile de ricin, huile d’argan, 100 coups de brosse par jour, masque au beurre de karité, séchage à l’air libre ou sèche-cheveux… et je pourrais littéralement y passer la nuit si je me décidais à faire une liste exhaustive de tout ça.

Mais certaines (mauvaises) habitudes ont le don de filer une crise de nerfs aux (bons) coiffeurs.

Aujourd’hui, je fais le point avec vous sur certaines d’entre elles et vous explique pourquoi il ne faut absolument pas le faire et par quoi remplacer le geste en question.

L’huile avant le séchage ou avant un coup de fer

Je vous en ai déjà parlé dans mon article sur les cheveux secs et fragilisés, c’est une pure abomination. Vous faites des frites avec vos cheveux, tout bonnement!

huile-cheveux

Pas de malentendu, je suis absolument pour le fait de protéger ses cheveux avant tout acte impliquant la chaleur à moins de 20 cm, mais ces soins sont spécifiques, sérum thermo-protecteur (Mizani, L’Oréal), spray à la kératine (Byphasse), crème protectrice, il y en a des tonnes. Mais par pitié, laissez l’huile (nourrissante certes) à la fin de votre coiffage, en geste de finition ou avant votre shampoing (sans exagérer, car plus vous en mettez, plus vous accumulez les shampoings pour l’éliminer et desséchez vos cheveux)

Le démêlage de haut en bas

Imaginez de la neige devant votre pas de porte (c’est bien à propos vu le temps étrangement hivernal qu’il fait à Paris… il a même neigé mardi!). Vous voulez déblayer et vous commencez au niveau de votre porte. Le temps d’arriver au bout de l’allée, vous avez amassé l’équivalent d’une avalanche.

demeler-cheveux

Eh bien, avec les cheveux c’est pareil, si vous commencez à démêler au niveau des racines, le temps d’arriver aux pointes, vous avez littéralement un sac de noeuds (si toutefois vous arrivez jusqu’aux pointes. Perso, sur mes cheveux longs, si je fais ça, ça bloque à mi-parcours).

Donc, on démêle les pointes et on remonte petit à petit sur les longueurs. Ca évite d’emmêler les cheveux, voire de les casser.

Tirer sur ses fourches pour les casser et les retirer

Ne faites pas l’innocente, je parie que 7 sur 10 au moins ont déjà fait ça (spéciale dédicace à une amie qui était avec moi au lycée et qui se reconnaîtra). Moi-même je l’ai fait (je vais pas mentir, je le fais encore. Après-tout, c’est agaçant cette fourche qui traîne au milieu de nulle part).

tirer-sur-les-fourches

Mais je sais que c’est très mauvais. Certes, on les retire sur le coup, mais on fragilise le cheveu encore plus, parce que tout simplement on le déchire et on tire dessus, ce qui le rend élastique et plus sensible.

Donc, si vous en avez marre de vos fourches, deux solutions: les ciseaux ou un lissage brésilien/soin à la kératine. Les ciseaux restent la plus honnête des solutions. Le lissage brésilien, ou soin à la kératine, vous permettra de rattraper une partie de vos longueurs et d’en couper moins, mais vous n’y couperez pas et devrez quand-même passer sous les lames.

Trop de shampoing sec tue le cheveu

Dans l’absolu, vous savez que je ne suis pas trop pour le shampoing sec. C’est strictement à réserver aux cheveux qui deviennent gras trop rapidement (gras avant la fin de la journée si on a fait un shampoing classique le matin ou dès le lendemain matin). Je comprends que, dans ces cas-là, on ne soit pas très motivée pour pour se refaire un brushing en plein milieu de la journée, ni pour avoir la tête d’une personne qui ne s’est pas lavée depuis une semaine.

Dans ce cas, pourquoi pas un coup de spray?

shampoing-sec

Mais sachez que le shampooing sec a tendance à déshydrater les cheveux et un cheveu déshydraté est un cheveu agressé. Et comment réagissent les cheveux agressés, au même titre qu’une peau agressée? Eh bien en faisant ressortir leur plus gros défaut. Donc à force, ils deviennent plus gras, avec en prime une sacrée grise mine.

Si vous faites partie de ces personnes, la solution se trouve dans votre routine de lavage. Changez de shampoing, consultez un professionnel, qui vous aiguillera. L’idéal serait de trouver le shampoing qui vous permettra de vous laver les cheveux un jour sur deux grand max.

Et si malgré ça, il y a des récidives invivables, essayez de limiter le nombre de shampoings secs à deux par semaine.

Si en revanche, vous n’avez pas de problème de cheveux gras, on oublie le shampoing sec, franchement, sauf grosse urgence de belle-mère qui débarque alors que vous avez passé la matinée penchée sur la friteuse, préférez le lavage classique.

Le chignon mouillé

Rien de pire pour abîmer les cheveux (bon j’avoue, si on me suit, chacun des ces gestes est « le pire »).

chignon-mouillé.jpg

Vous savez, quand vous vous lavez le visage et que vous ne le séchez pas, vous sentez la peau qui tiraille quand elle sèche, non? Parce qu’elle est paradoxalement déshydratée. C’est pareil pour les cheveux.

Et quand on les relève en chignon alors qu’ils sont encore mouillés, on prolonge l’exposition à l’eau et à la longue, c’est dommage assuré (on dirait une pub pour une assurance!)

Donc, soit on les passe sous l’air (pas trop chaud) d’un sèche-cheveux, soit on se fait un brushing en ayant pris soin de protéger ses cheveux en amont avec un soin adapté (et par pitié pas une huile), soit on les laisse sécher à l’air libre, au rythme naturel, en ayant pris soin de les tamponner un peu dans une serviette éponge pour retirer l’excédent d’eau

L’acharnement à la serviette

En parlant de serviette éponge justement, c’est bien de pré-sécher à la serviette, mais on ne se frotte pas la tête comme pour faire surgir un génie d’une lampe magique. Quand vous séchez votre visage ou votre corps après une douche, vous ne frottez pas comme une forcenée? Eh bien avec le cheveu c’est pareil. A trop frotter, on ouvre les écailles du cuticule et au mieux, on supprime toute brillance ou au pire, on abîme la fibre capillaire.

A la place, on tamponne doucement avec une serviette éponge, ou mieux encore, on enveloppe les cheveux dans la dite serviette pendant une demi-heure le temps d’absorber l’excès d’eau.

Les longueurs version serpillère

Autre technique de pré-séchage courante chez les dames aux cheveux longs: l’essorage.

Je dis ça parce que moi-même je le fais. C’est assez risqué car on contorsionne les cheveux et on peut fragiliser voire casser certaines fibres en les rendant élastiques ou en les cassant.

Au lieu de cela, il vaut mieux enrouler ses cheveux en boule dans la paume de sa main et presser délicatement. Et si comme moi vous êtes une pressée indisciplinée et que vous souhaitez continuer à essorer, défoulez-vous sur la serpillère avant et soyez plus douce avec vos cheveux 🙂

Le fer à lisser ou à boucler sur cheveux mouillés ou humides

L’eau ne protège pas les cheveux! Au contraire, ça rallonge le temps de coiffage et le temps de contact avec l’appareil chauffant, donc ça brûle le cheveu.

En plus, c’est beaucoup moins efficace. Ces appareils ne sont pas faits pour sécher mais imprégner une forme sur cheveux secs.

Donc, si vous avez fini votre brushing et que vos cheveux sont encore humides ou sont bizarrement froids (donc humides), on repasse encore 5 ou 10 minutes en mode séchage, avant d’utiliser un fer à lisser ou un fer à boucler.

Le fer à lisser ou à boucler trop souvent

fer-trop-souvent

Qu’arrive-t-il à vos jolis vêtements délicats si vous les repassez tous les jours? Oui, ils s’usent plus vite.

Donc ne vous étonnez pas si vous observez des fourches plus souvent à force de mettre vos cheveux au contact d’un fer à lisser ou à boucler. Qu’importe le matériau. Certes, plus les matériaux sont lisses (d’un point de vue microscopique, comme la céramique ou le titane), moins il abîment les cheveux. Mais il ne faut pas en abuser.

Sur des cheveux secs comme les miens, je préconise une utilisation très occasionnelle et certainement pas plus d’une fois par semaine (et honnêtement, si je l’utilisais une fois par semaine, je passerais sous les ciseaux beaucoup plus souvent).

A vous de juger le rythme adéquat. Si vous sentez vos pointes plus sèches et plus rêches et que vous avez besoin d’ajouter plus de soin à la fin ou de faire des masques plus souvent, c’est qu’il faut un peu lever le pied.

Dormir avec une queue de cheval

Une queue de cheval, ça tire sur les racines, en particulier au niveau de l’implantation sur le front et à la longue, à force d’appliquer cette pression régulière, les cheveux finissent par céder, ou même tomber à la racine. Et on se dégarnit alors qu’on croyait que c’était réservé à ces messieurs.

Et en ce qui me concerne, dormir avec une queue de cheval, ça donne mal à la tête. Amies migraineuses, je vous salue et vous m’avez comprise 😉

queue-de-cheval-agressive

Du coup, la nuit, on leur laisse un peu de répit. Pour moi, l’idéal est ma pince crabe sur le dessus de la tête. Ca évite d’avoir les cheveux en bataille la nuit, de transpirer et de les emmêler et c’est suffisamment « soft » pour attacher les cheveux sans en faire des prisonniers.

Bon, visiblement, j’écris moins souvent, mais quand j’écris, le moteur chauffe. J’en suis déjà à plus de 1 400 mots. Donc je ne vais pas épuiser vos yeux plus que cela.

Je pense que chacune d’entre vous se retrouvera au moins dans l’un des cas de figure ci-dessus et j’espère que mes conseils vous seront utiles. Vous savez que je fais très attention à mes cheveux et depuis que je le fais, ils me le rendent bien.

Et vous quels sont les erreurs que vous avez arrêté de commettre et qui ont changé la vie (et la vitalité) de vos cheveux?

Beautifully vôtre,

cropped-beautybeauty21.png

Une réflexion sur “10 gestes qui abîment nos cheveux

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s